Chariots élévateurs
à fourche

Chariots élévateurs à fourche

Incontournables dans tous les secteurs de l'économie, les chariots élévateurs à fourche ou « frontaux » sont utilisés pour la manutention de marchandises et leur transport sur site. Ils sont principalement conçus pour la manutention et le transport de palettes. Il en existe toutefois une multitude de modèles et variétés, ouvrant sur une diversité maximale d'applications. 

Points clés :

  • Un outil incontournable en manutention et logistique interne
  • Trois grands types de chariots : électriques, thermiques ou hybrides.
  • Présents dans tous les secteurs, de l'agro-alimentaire à l'automobile 
  • Vérifier avant chaque achat que la capacité de charge maximale est conforme aux besoins de l'application
  • Comparer toutes les formules possibles : achat, location, occasion
  • Ne confier des chariots élévateurs qu'à des caristes titulaires du permis CACES adapté

Contact

Demandez à être rappelé par un conseiller ou envoyez-nous un message. Nous vous contacterons au plus vite.

Votre demande


Quels sont les différents types de chariots élévateurs à fourche existant sur le marché ?

Les frontaux se distinguent principalement par leur motorisation et les applications auxquelles ils sont destinés. Il existe trois grands types de motorisations : 

  • Les chariots élévateurs diesel : de nombreux constructeurs offrent, en plus de leurs frontaux à combustion interne diesel, des versions GPL de leurs chariots thermiques.
  • Les chariots élévateurs hybrides : ce terme désigne les derniers développements des appareils à moteur dit « diesel-électrique ». Ces moteurs récupèrent l'énergie générée à chaque freinage et descente de charge, puis la stockent dans des condensateurs intégrés d'où elle peut être instantanément réutilisée. Un tel supplément de puissance, disponible pour l'accélération et le levage, assure à ce type de chariots des performances « survitaminées ».


Quels chariots élévateurs pour quelles applications ?

Chaque fois que, sur un site, de lourdes charges doivent être manipulées et transportées avec rapidité et efficacité, on peut être certain d'apercevoir un ou plusieurs chariots élévateurs à fourche... Assurément la configuration la plus polyvalente de toute l'intralogistique, ils peuvent être utilisés aussi bien en extérieur qu'en intérieur.

Certains chariots à fourche sont même spécialement conçus pour circuler et manœuvrer avec une vitesse et une agilité étonnantes dans des espaces incroyablement réduits. D'autres modèles sont aussi à l'aise sur sol lisse qu'irrégulier, tandis que certains sont capables de stocker ou déstocker des palettes jusqu'aux niveaux les plus élevés des entrepôts à chambres hautes.

Chariot élévateur diesel RX 70 4,0 - 5,0 t

Les frontaux électriques sont particulièrement en pointe, cumulant la plus grande variété de types, de domaines et de lieux d'utilisation possibles : entrepôts de boissons, fruits et légumes ou produits alimentaires en passant par les imprimeries et jusqu'au travail sur plusieurs postes dans l'industrie automobile – par exemple pour la desserte des chaînes d'assemblage... on les retrouve partout ! Les « électriques » excellent en particulier dans des applications de chargement et déchargement de camions, conteneurs et wagons, mais aussi pour l'utilisation la plus « typique » des frontaux : les transports et manipulations de palettes en entrepôt.

À l'inverse, la motorisation thermique reste le plus souvent cantonnée aux chariots élévateurs utilisés en plein air. Dans ce contexte, pour les applications comportant un maximum de freinages suivis d'accélérations – comme lors du chargement et du déchargement des camions sur les quais extérieurs – les frontaux hybrides déploient tout leur potentiel en récupérant et restituant immédiatement l'énergie dégagée par chaque ralentissement. En outre, certains modèles sont équipés d'un filtre à particules, ce qui réduit très fortement leurs émissions polluantes. Très souvent, cette option devient d'ailleurs une obligation avec la sévérité croissante des réglementations dans ce domaine. Là aussi, les frontaux diesel STILL se démarquent : presque tous, grâce à leur moteur de dernière technologie, affichent des émissions polluantes si faibles qu'ils restent en deçà des normes les plus strictes... sans même nécessiter de filtre à particules. Mieux encore : ces chariots de haute technologie peuvent même, dans certaines conditions bien définies, être utilisés en intérieur.

Par contre, dans les rayonnages à grande hauteur des centres logistiques, des entrepôts frigorifiques ou des sites de production, un type de frontal électrique très particulier reste indétrônable : le chariot élévateur à mât rétractable.


Avantages et inconvénients des chariots élévateurs électriques

Avantages

  • Faibles bruits de fonctionnement
  • Idéal pour les halles et entrepôts (aucun gaz d'échappement)
  • Couple et puissance maximum tout au long de l'accélération
  • Principaux champs d'application : engagements légers à modérés

Inconvénients

  • Nécessite un revêtement de sol en bon état
  • En cas d'engagements continu de trop longue durée, un changement de batterie est nécessaire – ce qui nécessite l'acquisition et le maintien en charge d'une seconde batterie.

Avantages et inconvénients des chariots élévateurs thermiques diesel

Avantages

  • Puissance maximale plus élevée
  • Idéal pour les manutentions de charges lourdes dans des conditions difficiles et sur de longues durées d'engagement
  • Champs d'application : engagements légers à très intensifs

    Inconvénients

    • Coûts d’exploitation plus élevés que les frontaux électriques

    Avantages et inconvénients des chariots élévateurs thermiques GPL

    Avantages

    • Idéal pour une utilisation continue en extérieur
    • Bonne adaptation aux sols inégaux
    • Aucune charge de batterie nécessaire, chariot constamment opérationnel

    Inconvénients

    • Émissions polluantes plus élevées
    • Fonctionnement plus bruyant

    Achat d'un chariot élévateur à fourche : points-clés à surveiller

    Le critère de décision fondamental lors de l'achat d'un chariot élévateur est aussi simple qu'évident : à quelle(s) tâche(s) est-il destiné, avec quelles contraintes ? En se posant les dix questions qui suivent, l'acheteur peut être quasiment sûr de faire le bon choix ! 

    Achat d'un frontal – les 10 points-clés à vérifier

    • Quel(s) type(s) de charges doivent être transportées / manipulées ?
    • Quel est le poids maximal des charges à lever et transporter ?
    • Quelle est la hauteur de levée maximale requise ?
    • Quel type de motorisation est souhaitable / nécessaire pour le chariot ?
    • Quel niveau de sécurité pour le cariste et l'environnement nécessitent les applications visées ?
    • Quelles sont les largeurs d'allée de circulation disponibles et les hauteurs maximales des passages et communications ?
    • Le chariot envisagé est-il facile à utiliser ? Ses commandes sont-elles précises ?
    • Quels niveaux de confort et de protection de l'opérateur nécessitent la difficulté, l'intensité et la durée des engagements prévus ?
    • Quel est la nature et l'état des sols sur lesquels le chariot devra évoluer ?
    • Dans quel(s) environnement(s) le chariot va-t-il être utilisé ?

    Achat d'un chariot élévateur neuf

    Cela paraîtra évident aux spécialistes mais il est toujours bon de le rappeler : l'achat d'un frontal de toute première qualité n'est pas une option mais une nécessité incontournable. En effet, seul un fonctionnement 100 % parfait du chariot élévateur permet à la fois des flux ininterrompus et un amortissement complet de l'investissement initial – deux conditions sine qua non de réussite d'une activité ! Et pour obtenir en quelques minutes un aperçu des différents modèles de frontaux existant sur le marché, rien de tel que de commencer votre recherche par une visite sur le site web de STILL... Vous y trouverez des informations détaillées sur chaque appareil – avec même la possibilité de télécharger gratuitement toutes les fiches techniques et manuels d'utilisation de la marque. STILL commercialise tous ses chariots en vente directe et vous offre la possibilité d'être assisté de bout en bout par un conseillé spécialisé – une option fortement recommandée au vu de la richesse des configurations d'équipement et de motorisation offertes, adaptables à toutes les applications. 

    Achat d'un chariot élévateur d'occasion

    Acheter neuf n'est pas toujours la meilleure solution pour toutes les applications. Pour certaines missions, il peut être plus intéressant d'opter pour un chariot d'occasion. Dans ce cas, il est crucial pour l'acheteur d'avoir la certitude d'acquérir un appareil en parfait état de marche. C'est pourquoi il est recommandé de s'adresser à un constructeur reconnu – en tout cas à ceux qui, comme STILL, ont mis en place un système de classification de l'état des chariots prenant en compte tous les paramètres clés : état mécanique, garantie, peinture (aspect extérieur) et longévité de la batterie. L'acheteur d'occasion acquiert ainsi la certitude d'un investissement solide. Là aussi le site web de STILL constitue, avec ses offres en ligne, une précieuse ressource à visiter avant tout achat d'un chariot d'occasion. 

    Location d'un chariot élévateur

    L'achat d'un chariot, neuf ou d'occasion peut s'avérer inadapté pour une utilisation saisonnière ou de courte durée. La location offre dans ce cas une solution idéale. Cette approche permet en effet d'accéder très vite à toutes sortes d'appareils, avec en outre une flexibilité quasi-totale : de quelques jours à plusieurs mois... 

    Foire aux questions

    Faut-il ou non équiper un chariot élévateur d'une cabine ?

    En fait, TOUS les chariots, thermiques comme électriques, disposent en standard d'une cabine : le poste de conduite du cariste. La différence se situe entre les deux types de cabine possibles : ouverte ou fermée. Une cabine fermée est surtout importante en cas d'utilisation en extérieur avec des intempéries – ou pour des environnements inhospitaliers comme les entrepôts frigorifiques. Ouverte ou fermée, une cabine se doit d'être très résistante et d'assurer pour le cariste une protection contre les chutes d'objets stockés en hauteur. En outre, tout constructeur sérieux se doit d'apporter une attention particulière, lors de la conception du poste de conduite, au confort et à l'ergonomie. Il est en effet extrêmement important que le cariste conserve en permanence un contrôle visuel sur la fourche du chariot ainsi que sur le chemin parcouru par ce dernier. 

    Où est-on autorisé à utiliser un chariot élévateur ?

    La législation limite normalement l'utilisation des chariots élévateurs à l'enceinte des entreprises. Ces appareils peuvent toutefois, dans des conditions bien spécifiques, être autorisés à une circulation sur la voie publique. Il faut en particulier veiller au respect aux règles d'homologation et de mise en circulation édictées pour chaque type de chariot. L'utilisation de chariots élévateurs sur la voie publique nécessite en particulier qu'ils soient équipés d'un éclairage conforme (phares, feux de position et de freinage, clignotants) d'un rétroviseur extérieur et de pneumatiques profilés.

    Chariot élévateur diesel ou GPL - RX 70 6,0-8,0 t
    Chariot élévateur diesel ou GPL - RX 70 6,0-8,0 t

    Un chariot élévateur GPL peut-il fonctionner avec d'autres types de gaz ?

    Les frontaux GPL fonctionnent le plus souvent avec du gaz propane liquide (GPL), mais utilisation de gaz naturel pour véhicules (GNV) est également possible. Le GPL (gaz de pétrole liquéfié) est un gaz liquide stocké sous faible pression consistant en un mélange variable de butane et de propane.

    Quel type d'huile pour un chariot élévateur ?

    Chaque constructeur détermine pour chacun de ses chariots un type d'huile bien précis. C'est pourquoi il est très important de toujours consulter le manuel de l'utilisateur à ce sujet.

    Quel type de gaz pour un chariot élévateur GPL ?

    Les frontaux GPL fonctionnent le plus souvent avec du gaz propane liquide (GPL), mais utilisation de gaz naturel pour véhicules (GNV) est également possible. GPL (gaz de pétrole liquéfié) est un gaz liquide stocké sous faible pression consistant en un mélange variable de butane et de propane.

    Existe-t-il un permis de conduire spécifique aux chariots élévateurs ?

    Pour être autorisé à conduire un chariot élévateur à fourche, une cariste doit avoir au préalable suivi une formation CACES 9 (engins de manutention) et passé un examen validant ses compétences. Ordinairement appelé « permis cariste », ce document est indispensable pour pouvoir autoriser une personne à conduire un chariot élévateur. Le coût d'une formation CACES oscille entre 80 et 150 euros. En général, ce coût est pris en charge par les grandes entreprises, qui se chargent souvent de faire passer le permis cariste à leurs collaborateurs. Toutefois, il est fortement conseillé aux personnes souhaitant optimiser leurs chances sur le marché du travail d'acquérir cette qualification par eux-mêmes.

    Existe-t-il des chariots élévateurs à circulation transversale ?

    Oui. Les chariots circulant latéralement, dits « à poste de conduite transversal », appartiennent à la famille des chariots élévateurs à mât rétractable. Pour plus d'informations sur les chariots à mât rétractable, cliquez ici.

    Quel(s) type(s) de batterie utilisent les chariots élévateurs ?

    Un chariot élévateur électrique nécessite une puissante batterie, dite « batterie de traction ». Ce type de batterie est capable de stocker et délivrer suffisamment d'énergie pour alimenter le (ou les) moteur(s) électrique(s) du chariot. Une batterie n'est pas constituée d'un seul bloc mais d'un ensemble d'accumulateurs reliés les uns aux autres et appelés « éléments » ou « cellules ».

    Le système le plus récent et le plus performant de batterie de traction est celui intégrant la technologie lithium-ion.

    Comment gérer le risque de bascule d'un chariot élévateur ?

    Le principe de fonctionnement d'un chariot élévateur à fourche est de placer la charge à transporter devant la cabine conducteur, sur les bras de la fourche, en porte-à-faux par rapport à l'essieu frontal – avec à l'arrière un contrepoids. La charge maximale admissible ne doit donc en aucun cas être dépassée – car si une charge supérieure à ce que peut compenser le contrepoids est présente sur la fourche, le chariot bascule aussitôt vers l'avant. Deux facteurs, statique et dynamique, doivent être pris en compte afin d'obtenir une stabilité (ou « résistance au renversement ») longitudinale suffisante. On distingue en effet entre la stabilité longitudinale statique et dynamique. La stabilité statique consiste en une proportion entre charge et contrepoids : au-delà d'un certain poids sur la fourche, un chariot élévateur immobile va de lui-même basculer vers l'avant. Toutefois, respecter ce critère n'est pas suffisant car... Un chariot élévateur est tout sauf un objet immobile ! Toujours en mouvement, il lève et abaisse des charges, avance, recule, en ligne droite ou en courbe, freine brutalement... Autant de forces dynamiques ayant un fort impact sur le mât et la charge transportée. Plus la charge est en levée haut sur le mât, plus le chariot circule à une vitesse importante, plus le freinage est actionné violemment, plus les levées et descentes de charges sont brutales et rapides... et plus ces forces dynamiques seront élevées. Un niveau de forces dynamiques trop élevé peut également provoquer le basculement du chariot (dans le sens longitudinal comme latéral). 

    À quelle vitesse maximale les chariots élévateurs à fourche ont-ils la capacité / l'autorisation de circuler ?

    Certains modèles de chariots peuvent atteindre une vitesse de circulation maximale de 25 km/h.


    Demande rapide

    Je recherche ...
    Type de chariot
    Levée jusqu'à
    Charge tractée jusqu'à
    Capacité de levage jusqu'à
    Je m'intéresse à ...

    Merci de remplir le formulaire pour envoyer votre demande à STILL. Vous recevrez votre offre personnalisée.

    Demande Rapide

    Salutation